Yohann ALLAIN sur le 53km.

Nous avons poser les 5 questions à Yohann, inscrit sur le 53km.

Yohann  

TDP/ Quelle est la principale raison qui t’a décidé de participer au Trail des Poilus ?

YA/  Participer à mon premier Trail long (en tout cas plus de 35km) et qui plus est dans ma région d’origine, le Trail des Poilus était tout indiqué ! Le parcours me semble agréable et plein de surprises, quelques belles bosses mais assez roulant finalement ce qui me convient bien !

TDP/ Quel objectif t’es-tu fixé sur cette épreuve particulière ?

YA/  Réussir à terminer sans être dans le dur physiquement, une place correcte dans les 15 premiers à l’arrivée serait que bonus. Le niveau est de plus en plus élevé donc je ne me mets pas d’objectif particulier, surtout pour un premier trail long sur un parcours inconnu ;-)

TDP/ Avant de prendre la décision de t’inscrire, avais-tu déjà entendu parler du Trail des Poilus ?

YA/  Non je n’avais pas entendu parler du trail avant, j’en ai pris connaissance quand j’ai cherché un Trail TTN long pour m’inscrire en 2016 aux championnats de France de Trail, même si finalement je serai sur le court ;-)

TDP/ Au niveau de l’entraînement, comment as-tu préparé cette échéance ?

YA/   J’ai repris progressivement l’entrainement juste avant les fêtes après une coupure de 1 mois et j’ai principalement participé aux Cross cet hiver (départementaux, régionaux, ½ France). Ensuite j’ai effectué une phase spécifique en février pour travailler les sorties longues avec un test avorté sur le 39km du Raid des Gabariers (Cantal) où j’ai abandonné au 26e. Depuis une semaine j’essaye de ne pas trop forcer car entre le boulot, les enfants et la construction de ma maison il est parfois difficile de tout concilier sans être trop fatigué physiquement !

TDP/ A une semaine de la course, quels conseils donnerais-tu aux novices afin d’aborder au mieux ce défi ?

YA/  Etant moi-même débutant je découvrirai également mes limites au Trail du Poilus mais depuis 2 ans où je cours sérieusement en étant inscrit dans mon premier club (COCC Athlétisme à coté de Périgueux en Dordogne), je dirai que le plus important est de prendre du plaisir. Ce plaisir vient souvent par les sorties entre trailers et il viendra forcément aussi en travaillant à l’entrainement, surtout si on cherche à bien figurer en tant qu’amateur, c’est parfois un surpassement de soi quand même ! J’ai mis un peu de temps à franchir la barrière des 15km puis celle des 30km donc il faut être patient et j’essayerai de l’être dans mon rythme de course sur le 51km des Poilus.

                                                                                                                                              Merci Yohann

Imprimer