Sébastien SPEHLER sur le 53km.

Nous avons poser les 5 questions à Sébastien, inscrit sur le 53km.

Sebastien Sebastien2

TDP/ Quelle est la principale raison qui t’a décidé de participer au Trail des Poilus ?

SP/   J'ai 2 raisons. La première est que j'avais envie de courir ailleurs que chez moi en Alsace ou dans les Alpes comme c'est le cas pour la plupart de mes courses.

Ensuite, cette année je participe au TTN et ce sera donc ma deuxième manche après le trail de Gruissan qui a eu lieu le 14 février.

TDP/ Quel objectif t’es-tu fixé sur cette épreuve particulière ?

SB/  C'est prétentieux de dire que je viens dans l'idée de gagner... Mais c'est quand même l'objectif de ma participation. Après je ne me fixe aucun chrono, car d'après moi, en trail cela ne signifie pas grand chose. Même si les parcours sont ressemblants d'année en année les chronos peuvent difficilement être comparé notamment lorsque les conditions climatiques changent.

TDP/ Avant de prendre la décision de t’inscrire, avais-tu déjà entendu parler du Trail des Poilus ?

SB/  Bien sur, j'avais déjà entendu parlé de ce trail. Je suis coach sportif et j'entraine des personnes du Nord qui m'ont souvent parlé de cette course.

TDP/ Au niveau de l’entraînement, comment as-tu préparé cette échéance ?

SB/   Pour cette course j'ai principalement travaillé les enchainements de montée / descente et les relances.

Je pense que c'est une course qui va user par ses multiples bosses et son terrain glissant. Je n'ai donc pas travaillé sur du gros dénivelé mais plutôt sur le dynamisme.

TDP/ A une semaine de la course, quels conseils donnerais-tu aux novices afin d’aborder au mieux ce défi ?

SB/   A une semaine de la course je dirais simplement qu'à ce stade les dés sont jetés. Il ne faut plus chercher à progresser mais bien à se reposer. Mieux vaut être frais dimanche prochain !

                                                                                                            Merci Sébastien

Imprimer